Les 7 tendances Haute Couture de l’hiver 2022

 

Salut les bombes ! ❤
Après un (très) long article critique sur la Semaine de la Haute Couture de cet été, j’ai fait plus court pour cette saison hivernale.

Encore perturbée par la pandémie, cette édition Automne/Hiver 2021-2022 de la Fashion Week Haute Couture s’était maintenue en juillet dernier mais en petit comité avec retransmission vidéo, voire parfois de manière complètement numérique.

Retour sur les 7 tendances les plus percutantes de la saison et sur les défilés les plus importants à retenir.

 

Les 7 tendances Haute Couture de l’automne/hiver 2021-2022

 

Bouquet de fleurs

De gauche à droite et de haut en bas : Alexis Mabille, Viktor & Rolf, Rahul Mishra, Chanel, Elie Saab, Schiaparelli (en grand au centre), Ronald Van Der Kemp.

Les fleurs défient l’hiver en trois dimensions, transformant les tenues en véritables bouquets. Le meilleur remède pour lutter contre les déprimes hivernales.

 

Volumes extravagants

De gauche à droite et de haut en bas : Iris Van Herpen (en grand sur la gauche), Balenciaga, Tomo Koizumi (en jaune), Ashi Studio (en noir et blanc), Jean Paul Gaultier (en petit en bas à gauche), Schiaparelli, Valentino.

Un grand classique de la Haute Couture. Des manches ballons ou à épaulettes, une maxi-doudoune, des boucles d’oreilles surdimensionnées… le genre de détails que l’on retrouve aussi beaucoup dans le prêt-à-porter en ce moment. Une tendance qui en impose (et qui prend de la place dans les transports en commun). Pour ne pas trop en faire on adoptera le volume XXL sur une pièce maîtresse.

 

Oiseau de nuit

De gauche à droite et de haut en bas : Ashi Studio, Alaïa, Azarro, Alexandre Vauthier (au centre en noir et blanc), Charles de Vilmorin, Chanel, Balenciaga, Valentino.

Cet hiver la Couture a délaissé la (fausse) fourrure et lui a préféré les plumes, plus festives. On les portera sans modération sur nos tenues de soirée.

 

Pleats, please !

De gauche à droite et de haut en bas : Armani Privé, Valentino, Ashi Studio (en grand en haut à droite en noir et blanc), Charles de Vilmorin, Rahul Mishra (en bleu), Alaïa.

Une des tendances les plus en vue du moment. La jupe plissée est un basique dont on ne se lasse pas. Pour une note plus luxueuse on l’adoptera en transparence ou bien sur des pièces moins attendues comme un manteau ou bien sur les manches d’une blouse.

 

Traîne de princesse

De gauche à droite et de haut en bas : Armani Privé (en rose), Valentino (en haut à droite), Tomo Koizumi (en violet), Ronald Van Der Kemp (silhouette au centre), Antonio Grimaldi, Ronald Van Der Kemp (en bas à gauche), Giambattista Valli (en bas à droite).

La traîne de princesse est à réserver pour les grands événements (et encore). Toutefois, si l’idée d’un manteau trainant sur le sol ne vous effraie pas, c’est le moment de tester cette tendance couture à souhait.

 

Blue jeans

De gauche à droite et de haut en bas : Jean Paul Gaultier, Ronald Van Der Kemp (silhouette au centre), Balenciaga, Alaïa.

C’est la tendance couture la plus facile à porter. La toile denim est un basique du prêt-à-porter mais se retrouve de plus en plus au cœur des collections Haute Couture. Cette saison on le retrouve porté en all-over, accessoires et chaussures compris. Autre option : le jean basique porté trop large et trop long.

 

Franges en folie

De gauche à droite et de haut en bas : Alaïa (deux photos de gauche), Maison Rabih Kayrouz, Ashi Studio (en haut à droite), Alexandre Vauthier (en bas à droite).

Encore une tendance présente en Couture comme en prêt-à-porter. Les franges parent manches, cols, ourlets, vêtements de long en large, bottes, sacs… Elles peuvent êtres longues, courtes, ornées de strass, satinées, épaisses, fines, noires, colorées… Tout est permis !

 

Les défilés événements de la saison

 

Le comeback couture de Balenciaga

La maison Balenciaga revient aux sources avec son premier défilé Haute Couture depuis 52 ans. Le directeur artistique Demna Gvasalia opère un sans faute en mixant l’héritage de Cristobal Balenciaga (coupes architecturales, sobriété, couleurs unies, grands chapeaux…) avec son style normcore post-soviétique (silhouettes oversized, jean, sportswear, peu de maquillage, mannequins hors des critères de beauté…). Le casting est mixte, voire non genré, bousculant les codes de la Haute Couture. On reconnaît également dans la collection des silhouettes iconiques réinterprétées. Le plus : le défilé a eu lieu dans le salon du 10, avenue Georges V, où avaient précisément lieu les présentations de l’époque. Balenciaga va être un rendez-vous très attendu lors de la prochaine semaine couture.

 

Le premier défilé Alaïa par Pieter Mulier

Cette Fashion Week a aussi été marquée par la première collection de Pieter Mulier chez Alaïa. C’est aussi la première fois que la maison Alaïa se voit confiée officiellement à un autre designer depuis la mort de son fondateur en 2017. Pieter Mulier, d’origine belge, est connu pour avoir été le bras droit de Raf Simons (chez Jil Sander, Dior, Calvin Klein). Sa première collection rend hommage à Azzedine Alaïa, mettant en avant ses codes reconnaissables : silhouettes bodycon, ceintures serre-taille, capuches de madone, tissus perforés façon dentelle, matières somptueuses, couleurs sobres…

 

Jean-Paul Gaultier x Sacai

Jean Paul Gaultier a transformé sa marque en véritable laboratoire mode. A présent en « retraite », il invite des créateurs chaque saison pour continuer à faire vivre sa maison. Pour la saison Automne/Hiver 2021-2022 il a confié les rennes à la créatrice japonaise Chitose Abe. La fondatrice du label Sacai a puisé dans les codes Jean Paul Gaultier (jean, uniformes marins, bleu de travail, corsetterie, tatouages en trompe-l’œil…) et y apposé sa patte en jouant sur les volumes et les structures.

 

Pyer Moss, un américain à Paris

Kerby Jean-Raymond, fondateur de Pyer Moss, est le premier designer noir américain à participer à la Fashion Week Haute Couture. La collection se compose de silhouettes représentant des objets du quotidien inventés par des personnalités noires, de l’échelle de secours à la capsule de bouteille, en passant par la tringle à rideaux et les bigoudis chauffants. Le défilé a pris vie à la villa Lewaro à New York, l’ancien manoir de Madame C.J. Walker, fille d’esclave et première femme noire américaine millionnaire. Il s’est déroulé après un discours d’Elaine Brown, ex-leader des Black Panthers. Le casting est évidemment composé à 100% de personnes racisées. On est bien loin du tokénisme de la mode occidentale et ça fait du bien.

 

Prochains arrêts couture : le 7 décembre pour la collection Métiers d’Arts de Chanel et fin janvier pour la Fashion Week Haute Couture Printemps/Eté 2022.

 

Quels défilés attendez-vous le plus ?

Publié par

Passionnée par la mode depuis sans doute toujours et curieuse de tout. Mon blog me permet d'échanger autour des sujets qui m'intéressent et de vous faire découvrir mon univers.

Un commentaire sur « Les 7 tendances Haute Couture de l’hiver 2022 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s