Exit l’anti-cernes : la mine fatiguée est-elle le nouveau contouring ?

 

Salut les bombes ! ❤
Et si je vous disais que l’air fatigué était à la mode ?

En général le maquillage est utilisé pour cacher des imperfections, se donner meilleure mine ou suivre la mode du moment. L’apparence du visage, qui est très visible (en période sans masque, j’entends bien), est fortement soumise aux diktats. Le maquillage est ainsi l’un des outils permettant de suivre ou au contraire de casser la norme.

Si actrices et chanteuses donnaient le LA de la beauté, aujourd’hui c’est le tour des stars des réseaux sociaux. Ces nouvelles reines de beauté sont parfois même de parfaites inconnues, des presque anonymes publiant du contenu sur YouTube, Instagram ou plus récemment sur la plateforme TikTok. C’est sur cette dernière que cette micro-tendance incongrue s’est propagée : se dessiner ou accentuer les cernes. Mais pourquoi donc ?

 

Analyse d’une tendance étonnante

Mais peut-être pas si étonnante que ça en fin de compte.

 

La gen Z casse les codes

La génération Z ; les personnes nées à partir de 1995, voire de l’an 2000 (gardons à l’esprit que ce découpage correspond à une vision sociologique et commerciale) ; désigne la part des moins de 25 ans, ceux et celles qui sont né.e.s dans un monde où Internet existe au moment de leur naissance. Une étude datant de 2018 menée par BVA estime que 78% des 12-17 ans possédant un smartphone fréquentent les réseaux sociaux. Quand les boomers utilisent Facebook, la gen Z est plutôt sur Snapchat et TikTok, des plateformes qui leur sont quasiment dédiées et où les « vieux » n’y comprennent pas grand chose. Ces réseaux leur offrent alors un terrain de jeu parfait pour s’exprimer et créer leurs propres règles.

Au regard des tendances lancées par cette génération sur le net, à coups de maquillages colorés à l’excès, de tenues mélangeant divers styles et de colorations improbables (à la Billie Eilish), on comprend en effet qu’on n’est pas dans la recherche de classique et de conformisme. De véritables mouvements sous-culturels ont émergé sur le net : emo (plutôt dans les 2000’s), e-girls et e-boys, VSCO girls… J’avoue ne pas encore avoir compris les subtilités de toutes ces sous-cultures ; malgré mes 25 ans je suis sans doute déjà trop vieille pour être dans le coup. Je vais donc me contenter de parler de la tendance qui nous intéresse ici comme d’un phénomène trouvant racine dans ce schmilblick.

Je vous laisse visionner cette vidéo du Huffington Post pour voir comment se présente la chose :

Sur Instagram et Tiktok il n’est pas rare de tomber sur des comptes dédiés au maquillage, tenus par des MUA (make up artist) professionnel.le.s ou par des passionné.e.s dont le talent est indéniable. Parmi les grandes tendances du moment on retrouve le sourcil (très) fourni, les taches de rousseur (fausses ou vraies), les baby hair joliment arrangés sur le front ou encore l’accent sur le nez avec le bout volontairement rougi. Derrière ces quatre nouveaux codes on reconnaît là la volonté de mettre en avant des aspects du visage qu’auparavant on nous incitait plutôt à dissimuler. Surprise ! (ou pas), c’est aussi le cas avec cette mode du regard cerné.

 

Un reflet de l’époque

Pour cerner la tendance (aha), pas besoin de faire une grosse étude et de chercher bien loin. Il suffit de vivre l’époque, et quand je parle d’époque je parle bien du présent. 2020 fut une année difficile, une année épuisante notamment sur le plan psychologique. On a le moral à zéro et dans les chaussettes, on est au bout du rouleau, on broie du noir. Manque de vitamine D, de dépense physique, de rencontres, de contact humain, de sorties, d’évasion… Tout cela se ressent dans notre corps et se dessine sur nos visages, même partiellement masqués. Ce début 2021, après une interdiction à peine déguisée de se mettre sur son 31, est tout aussi morose. Dès lors, ce type de micro-tendance n’est pas surprenant. (Autre théorie : des party girls en mal de gueule de bois et de nuits blanches ?)

Ce que la tendance des cernes révèle, c’est l’état général dans lequel on se retrouve tous.tes, fatigué, et c’est une réalité tellement commune que nous pouvons la partager sans complexe. La petite mine est devenue notre dénominateur commun, qu’elle apparaisse sous nos yeux ou qu’elle nous marque de l’intérieur.

Assumer ses cernes, voire les accentuer ou les créer, c’est une façon de se réapproprier une image ordinairement perçue comme péjorative pour en faire quelque chose de beau, de glamour. La TikTokeuse à l’origine de la tendance parle d’une envie de les rendre visibles afin d’entraîner la normalisation de ce trait physique pouvant être complexant. L’anti-cernes, produit considéré comme essentiel dans la trousse de maquillage, est tout bonnement annihilé. C’est toutes les règles de base et les diktats de la beauté qui sont ici bousculés.

Le contouring, bientôt obsolète ?

 

Évidemment la tendance a aussi entraîné beaucoup de moqueries, d’incompréhensions. Pour ma part je l’appréhende comme le reflet d’une société tiraillée entre un système qui nous conduit droit dans le mur et une lueur d’espoir avec toutes ses mouvances activistes et inclusives. La mode, dans laquelle on peut comprendre la beauté, est un formidable observatoire du monde. La micro-tendance des cernes s’inscrit dans la lignée du normcore, cette mode caractérisée par des vêtements basiques et une apparence générale au naturel. D’ailleurs, pour appuyer mon propos, la marque Balenciaga présente depuis plusieurs années déjà ce type d’esthétique, avec des mannequins qui ont des airs de tout le monde, la mine souvent blafarde, cernée.

 

Que pensez-vous de cette tendance beauté ?
Pur caprice du net ou réel élan positiviste ?

J’aimerais avoir vos impressions sur la question.

Publié par

Passionnée par la mode depuis sans doute toujours et curieuse de tout. Mon blog me permet d'échanger autour des sujets qui m'intéressent et de vous faire découvrir mon univers.

4 commentaires sur « Exit l’anti-cernes : la mine fatiguée est-elle le nouveau contouring ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s