MUBI : le cinéma d’auteur en streaming

 

Salut les bombes ! ❤
On connaît tous.tes Netflix, mais est-ce le seul endroit où regarder des films ?

En cette période hivernale (et de fin de confinement) où l’on a peut-être envie de passer des soirées tranquilles au chaud chez soi, l’une des activités les plus prisées est le fameux « Netflix & chill », c’est-à-dire le fait de glander devant une série ou des films sur la plateforme de streaming légal Netflix, qu’on ne présente plus. Pour la concurrencer sont nées d’autres plateformes telles Amazon Prime et Disney+. Ces trois sites de vidéo à la demande sont les plus mainstream mais il en existe d’autres. C’est lors du premier confinement que j’ai découvert la plateforme MUBI, spécialisée dans le cinéma d’auteur et dans les pépites parfois loufoques et improbables.

 

MUBI : mon alternative à Netflix

 

MUBI, la plateforme pour cinéphiles

MUBI est un site anglais de vidéo à la demande créé en 2007, la même année que le lancement de l’offre de streaming de Netflix. MUBI se distingue de son homologue américain par sa ligne éditoriale. Son catalogue est en effet dédié au cinéma d’auteur, aux classiques du cinéma et à la production étrangère. On y retrouve également des documentaires et des court-métrages. Fonctionnant par curation, MUBI propose une trentaine de nouveaux films par mois, à raison d’un film par jour pendant qu’un autre est retiré. La sélection est riche, parfois rare, en tout cas pointue.

Certes on n’y trouvera pas le dernier blockbuster en date mais il s’agit d’une très bonne alternative à Netflix et consœurs lorsqu’on est un fana de cinéma d’art et essai. L’abonnement est en plus à un prix raisonnable, à 9,99€ par mois (ou l’équivalent de 5,99€ par mois si on souscrit à l’abonnement annuel). Outre le visionnage sur PC, Mac et Linux, MUBI existe en application sur le PS Store de la PS3 et 4, ainsi que sur Apple TV Channels et sur le Play Store Android.

Charade de Stanley Donen (1963), avec Audrey Hepburn.

Mes découvertes & coups de cœur

Grâce à MUBI j’ai fait de nombreuses belles découvertes, que ce soit des films dont je n’avais jamais entendu parler ou des classiques que je n’avais jamais eu l’occasion de voir avant. J’ai ainsi pu visionner L’Empire des sens de Nagisa Ôshima, considéré comme le premier film pornographique d’auteur de l’histoire du cinéma, Pierrot le fou de Jean-Luc Godard, Charade de Stanley Donen avec Audrey Hepburn, et Laurence Anyways de Xavier Dolan. J’ai également eu la bonne surprise de pouvoir voir à nouveau La Servante, un film sud-coréen de 1960 que j’avais vu lors d’un festival il y a quelques années de cela. Pour Halloween j’ai visionné une comédie d’horreur complètement déjantée, La petite boutique des horreurs de Roger Corman. Je me suis aussi beaucoup amusée devant le court-métrage d’Ariane Labed, Olla (2019), traitant de l’immigration et du travail du sexe avec subtilité.

Côté documentaires j’ai déniché un magnifique film sur l’artiste performeuse Marina Abramovic et un autre sur les origines de la Pride aux États-Unis. Improbable, j’ai également été surprise de dégoter un documentaire sur le monde de la K-Pop, suivant la formation d’un girls band que j’avais vu performer lors d’un voyage à Séoul (9MUSES).

Les Funérailles des roses de Toshio Matsumoto (1969).

Mon film coup de cœur : Les Funérailles des roses

Ce film est une pépite, c’est ma plus belle découverte sur MUBI. Les Funérailles des roses de Toshio Matsumoto, sorti en 1969, est un film japonais d’avant-garde et hybride, à la fois fiction et documentaire. Il nous plonge dans l’univers onirique des queers du Japon des années 60. Tourné en noir et blanc, l’image et la mise en scène sont empreintes de poésie et de lyrisme. Le rythme est marqué par des passages documentaires où l’acteur devient une véritable personne interviewée façon micro-trottoir. Un témoignage et un manifeste queer poignant.

Mon court-métrage coup de cœur : (The [End) of History Illusion]

MUBI propose une partie des courts-métrages réalisés dans le cadre d’un programme lancé par la marque italienne Miu Miu, les Women’s Tales. Depuis 2011 Miu Miu commande à des réalisatrices contemporaines de nationalités différentes des petits films sur l’expérience féminine en s’attachant notamment à donner un rôle à part entière au costume. Je ne les ai pas encore tous regardés mais mon gros coup de cœur va pour (The [End) of History Illusion], créé en 2017 par Celia Rowlson-Hall. De curieux personnages dansent, dînent et se prélassent dans un abri antiatomique avant que leur tranquillité ne se voit bousculée. Le tout dans une esthétique rétro.

(The [End) of History Illusion] de Celia Rowlson-Hall (2017).

Mon documentaire coup de cœur : Une Vie animée

Une Vie animée de Roger Ross Williams, sorti en 2016, est très touchant. On y suit Owen, un jeune homme autiste vivant aux États-Unis, dans son parcours vers l’autonomie et l’émancipation. Le documentaire permet d’apprendre ce qu’est l’autisme et de prendre du recul avec les clichés en découlant. Le film retrace l’enfance d’Owen et le suit jeune adulte, flirtant avec sa petite amie ou animant un club de films Disney, qui ont été pour lui ses traducteurs du monde.

La touche fashion : Dior et Moi

Ne perdons pas de vue qu’on est avant tout sur un blog mode ici ! En ce moment il y a justement un documentaire parfait : Dior et Moi de Frédéric Tcheng, sorti en 2014. 1h20 pendant laquelle on embarque dans les ateliers de Haute Couture de la maison Christian Dior en même temps que Raf Simons, devenu alors le nouveau directeur artistique. Le designer belge fait partie des plus influents dans la mode actuelle, ce documentaire permet d’en apprendre plus sur son processus créatif et sa personnalité discrète et introvertie, aux antipodes de l’extravagance du milieu de la mode.

 

Gros coup de cœur général pour le site de vidéo à la demande MUBI. J’y trouve mon bonheur et cela pourrait faire un très beau cadeau à offrir pour quelqu’un qui aime le cinéma d’auteur et/ou les vieux films.

 

Connaissiez-vous MUBI ?

Publié par

Passionnée par la mode depuis sans doute toujours et curieuse de tout. Mon blog me permet d'échanger autour des sujets qui m'intéressent et de vous faire découvrir mon univers.

3 commentaires sur « MUBI : le cinéma d’auteur en streaming »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s