Automne/Hiver 2020-2021, mode d’emploi

Salut les bombes ! ❤
Vous l’attendiez avec impatience, le voici enfin : mon guide des tendances de la saison !

Les premières saisons 2020’s présagent d’une décennie tournée vers un retour aux sources de l’élégance. Après des années de règne tracksuits-sneakers, le tailoring a le vent en poupe. Les coupes tailleur, qu’elles soient fittés ou plus éloignées du corps, signent l’allure du moment. En cet hiver 2020-2021 on adopte le costume dans toutes ses formes, du plus classique au revisité. Il peut être noir, imprimé Prince-de-Galles ou dans une couleur pep’s. Il peut s’adopter avec un pantalon cigarette, flare, ou même une jupe. Il peut revêtir des textures inaccoutumées, comme le denim, l’une des matières les plus en vue.

La silhouette peut avoir des accents 80’s, avec des épaules larges quand les hanches sont moins volumineuses. Le romantisme est aussi au rendez-vous, avec des manches bouffantes, des volants, des plissés smock, des matières doudou et des jabots. La silhouette de l’hiver met à l’honneur le buste et les épaules. Les membres inférieurs ne sont pour autant pas laissés de côté. En effet, les fentes sur les jupes se font très échancrées sur le haut de la cuisse. Et ça tombe bien car laisser apparaître les dessous est à nouveau une tendance notable.

L’hiver se montre particulièrement sensuel cette année avec des robes façon nuisettes, des harnais de cuir portés par-dessus pulls et manteaux, des découpes sur les hanches ou au niveau du buste, des collants en dentelles ou des bas visibles. Le bodycon ; c’est-à-dire porter des vêtements très près du corps pour le mettre en valeur ; refait surface, porté par les silhouettes transparentes et extra moulantes clôturant le défilé Thierry Mugler. Une idée de la femme puissante en phase avec notre époque.

Une autre tendance témoin de son époque : les influences nomades. Si l’appropriation culturelle reste encore largement à questionner dans la mode, on retient les looks évoquant le voyage et le cosmopolitisme, jouant sur des imprimés plus universels comme les fleurs et sur des coupes pratiques. Le noir, sans doute la couleur vestimentaire la plus commune, se veut éminemment dramatique avec du velours ou du cuir de pied en cape.

La palette mixe les teintes neutres de l’automne à des nuances plus franches. Jaune néon, fuchsia, lapis-lazuli, orange et vert gazon côtoient bleu layette, rose baby-doll, marron et taupe. Les couleurs stars sont le lilas, le jaune vif et le rose dans son nuancier entier. L’hiver est tout sauf triste, la preuve en est la méga tendance color-blocking présente depuis plusieurs saisons, notamment chez Valentino par Pierpaolo Piccioli. Le color-blocking ; le fait de porter des aplats de couleurs différentes sur une même tenue ; envahit encore les podiums. Cette année la tendance consiste en un mariage de couleurs qu’habituellement on n’associerait pas ensemble : violet et rouge, jaune canari et marron, bleu roi et vert anis, orange sanguine et bleu ciel… On choisit des pièces aux coupes classiques pour rester dans le thème chic mais on se lâche totalement sur les teintes et leurs associations. Les moins kamikaze peuvent partir sur du bicolore mais notez que trois ou quatre couleurs différentes c’est plus pointu.

Du côté des imprimés on accueillera les motifs floraux pour casser la grisaille saisonnière, ainsi que les indémodables léopard, tartan et pied-de-poule. Ceux-ci peuvent s’adopter de manière plus inattendue, s’éloignant de leur classicisme. Si la tendance globale est à l’élégance retrouvée, cela n’empêche en rien des coups de folie, bien au contraire. Ainsi le tartan se porte en all-over sans craindre l’overdose (vu chez Burberry), le léopard en touches sur une ceinture ou des collants opaques (vu chez Alaïa et Junya Watanabe), le pied-de-poule dans une version graphique ou carrément bling-bling (vu chez Ashish, David Koma et Richard Quinn). Les losanges du motif argyle ont aussi fait une belle percée, pour une note british.

Enfin, saison oblige, le manteau s’impose comme la pièce incontournable. Trois manteaux se démarquent particulièrement. Tout d’abord la cape, véritable star des podiums et quintessence du chic. Elle se porte même avec des gants pour pousser la distinction à l’extrême. Pour braver le froid le manteau se porte également très long, frôlant le sol et enveloppant les jambes. Comme si on apportait notre couette avec nous. Enfin, le classique trench se fend une bonne place. Là encore, le classique est plutôt dans le fond, la forme autorise quant à elle plus de fantaisie : trench-cape hybride, déstructuré ou revisité dans d’autres matières comme la toile cirée et le matelassé.

Si l’on devait résumer, gardez cette équation en tête : fond classique + forme originale/fantaisiste/insolite = la signature de l’automne/hiver 2020-2021. Ce faux classicisme offre une grande liberté mais surtout la possibilité de puiser dans ses vieilles pièces et de les actualiser aisément. J’ajoute que c’est tout à fait possible de trouver son bonheur dans les friperies et autres boutiques de seconde main pour embrasser les grandes tendances de la saison.

Pour parfaire ce guide général, je vous concocte bientôt un focus sur les tendances accessoires et beauté.

Quelles sont vos tendances favorites de la saison ?
Lesquelles avez-vous déjà adoptées ?

Publié par

25 ans, diplômée d'un Master et Études Culturelles, passionnée par la mode et la diversité culturelle. Fashion kamikaze aguerrie et voyageuse rêveuse. ✨ Suivez-moi pour découvrir la mode sous un autre angle ! 👀

Un commentaire sur « Automne/Hiver 2020-2021, mode d’emploi »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s