Être modèle photo amateur, pour quoi faire ?

 

Salut les bombes ! ❤
Je pense qu’à force de voir mes articles shootings vous avez bien compris que l’une de mes activités personnelles était de poser pour des photographes. Je suis ce qu’on appelle un modèle photo. Pour revoir un peu plus en détails la différence entre modèle et mannequin, je vous invite à jeter un coup d’œil à cet article où j’en parle déjà, en plus d’une description générale de mon activité à l’écrit et en vidéo.

Cela fait un certain temps que je réfléchissais à une catégorie d’articles pour aborder divers sujets sur le modeling. Je constate en effet que beaucoup de personnes ont envie, sinon de se lancer complètement, au moins de s’y essayer le temps d’une séance. Avec mon expérience je pense être bien placée à présent pour donner des conseils sur cette activité. Je ne suis pas professionnelle et n’ai à ce jour pas toutes les qualifications pour en parler du point de vue pro, nous nous contenterons donc pour le moment du versant « amateur » du modeling.

Et alors, ça sert à quoi d’être modèle photo ? Pour quelle.s raison.s faire cela ? Qu’est-ce que ça apporte ? Je vais m’efforcer de répondre au mieux à ces vastes questions, mêlant ma propre expérience, mon « expertise » vue de l’intérieur et des témoignages d’autres modèles. Ces conseils s’appliquent évidemment à tous les genres et à tous les âges (pour les mineurs : on en parle avec ses parents et on fait OBLIGATOIREMENT signer une autorisation parentale si on souhaite se lancer).

 

Pourquoi faire du modeling en amateur ?

 

Pour avoir de belles photo

C’est une grosse impression que j’ai : le fait d’être modèle pour le simple plaisir d’avoir de belles photos semble tabou dans la sphère. C’est rarement ce qui ressort du témoignages des modèles. Or, personnellement, des personnes extérieures à cette activité m’ont souvent dit une phrase dans ce style : « c’est bien ça te fait de super photos ». Des photographes ont aussi argumenté là-dessus avec moi : pouvoir « donner » des belles images à leurs modèles semblait représenter pour eux.elles une certaine fierté. Avoir envie de posséder quelques belles photos de soi, faites par des professionnelles ou des amateurs aguerris, est pourtant une raison parfaitement valable pour vouloir se lancer. Nous sommes dans une société où l’image est omniprésente, où le narcissisme est exacerbé mais où en même temps cela serait mal d’aimer son reflet, du moins de le dire. Ce double-discours contradictoire provoque selon moi de l’hypocrisie et en tant que modèle, mais avant tout en tant que personne, j’ai besoin d’assumer cette raison parmi d’autres pour lesquelles je suis devenue modèle photo : j’apprécie de regarder des projections de moi.

glowbalfashion_pierrelouisdaniele_portrait
© Pierre Louis Daniele

Lorsque la photographie a commencé à se démocratiser cela a permis par la même occasion de démocratiser le tirage de portrait. La photo rend possible la capture d’un moment de vie en quelques secondes ou micro-secondes seulement, contre des heures en peinture. Poser pour un photographe c’est aussi l’occasion de garder un souvenir de son apparence à un moment T. Je pense que les modèles comme moi auront plaisir à ressortir des photographies prises des années auparavant. Certes, il s’agit souvent de mises en scène, mais cela n’en fait pas des souvenirs moins valables pour autant.

 

Pour renforcer sa confiance en soi (et son estime de soi)

À la question « que vous apporte le modeling ? », la plupart des réponses que j’ai recueillies auprès des modèles insistait sur la confiance en soi. Pour M., photographe, modèle et habitué à pratiquer l’autoportrait, poser est « un travail sur soi, une prise de confiance en soi, une acceptation de son corps en vue de l’aimer tel qu’il est ; le trouver beau et se sentir bien avec ». Une autre photographe, V., en parle ainsi : « Ça m’apporte plus de confiance en moi et les autres, je connais mieux les possibilités de mon corps ». Une cosplayeuse, H., parle des apports du modeling chez elle de cette manière : « Personnellement j’ai appris à m’aimer, à prendre confiance en moi et aimer mes défauts, apprécier mes qualités. Je me suis enfin regardée pour la première fois telle que j’étais car avant je fuyais mon vrai moi (à travers le cosplay par exemple). Par le biais de la photographie j’ai pris confiance en moi et j’ai mûri également« . Pour A. ça lui apporte de « la confiance en [soi], de l’assurance« . Elle ajoute aussi avoir perdu en timidité.

Moi-même j’ai l’impression que la photographie m’a aidé à gagner une certaine confiance. Au fil des shootings photo déjà, je sais de plus en plus où aller, comment faire pour tel rendu. Au quotidien, je dirais que j’ai plus de facilité à m’incarner physiquement, dans le sens où ma timidité ne me fait plus me faire toute petite quand je suis dans une situation où un certain nombre de personne peut potentiellement me regarder. Je suis toujours aussi réservée mais en prenant plus de place en quelque sorte. Je m’excuse moins d’occuper l’espace. J’ai aussi pu compter sur la danse, autre activité demandant une présence physique, pour ce développement personnel.

Poser est un formidable moyen pour gagner en confiance en soi et en estime de soi. Toutefois, ce n’est pas évident pour tout le monde justement parce que ça se rapporte à son image. Lorsqu’on est en fort manque de confiance, il peut être très difficile de se regarder sur des photos et, pire encore, de s’exprimer devant l’objectif. Un modèle « occasionnel » avec qui j’allais poser pour un projet photographique m’avait confié le challenge que ça représentait pour lui, parlant de « problème d’image » qu’il entretenait avec lui-même. J’ai aussi pu me rendre compte que bien souvent les photographes eux-mêmes n’aimaient pas être pris en photo, une preuve s’il en fallait que c’est loin d’être une évidence. Je dirais donc que la confiance en soi supposément apportée par le modeling est toute relative. Elle peut résulter chez certain.e.s à force de pratique, parce que le lien avec le photographe est lui-même un lien de confiance, parce que l’image de soi est déjà un minimum bonne, etc., il y a énormément de facteurs individuels rentrant dans l’équation. F., modèle et photographe, livre cet éclairage : « Ça m’apporte une autre vision de moi, de mon corps, de mon visage, de tout ce qui me consiste et de la confiance en ce que je peux renvoyer. C’est pas de la confiance en moi parce que je ne l’ai pas forcément, j’en ai gagné mais par rapport à mes rencontres photo et des gens qui m’ont apporté du positif. C’est plus avoir une autre vision de moi, ça fait des années que je pose et je me vois évoluer dans ma manière d’être. »

 

glowbalfashion_nathaliebouge_pinkdress
© Nathalie Bougé

 

Pour les relations humaines

Ce point s’articule bien avec le dernier témoignage cité : la confiance potentiellement offerte par la photo est aussi intrinsèquement liée au fait qu’il y a dans le cadre du modeling une relation humaine. Il y a au moins deux personnes impliquées : le modèle et le photographe. Pour que tout se passe bien cela demande de la communication entre les deux acteurs et une entente partagée à propos du résultat recherché. La photographie dans ce cadre, c’est bien souvent une affaire d’ego ; ego du modèle qui offre son image mais également du photographe qui défend son travail ; mais avant tout une affaire de relation à autrui. La question de la relation humaine est un argument souvent avancé par les modèles et photographes que j’ai pu rencontrer pour expliquer leur aspiration pour cette passion ou activité.

Introvertie, poser me fait sortir de chez moi et rencontrer du monde ; photographes, mais parfois aussi modèles, assistants, stylistes, makeup artists et hair stylists. J’ai fait de très belles rencontres dans le milieu de la photographie. Je peux même jusqu’à dire que de réelles amitiés se sont créées. D’ailleurs je trouve que généralement les photos les plus réussies sont celles où la relation était de grande qualité.

 

Pour s’évader

Comme je viens de vous le dire, faire du modeling me fait sortir de ma carapace d’introversion, ça casse ma routine. Dans les témoignages que j’ai recueillis, la modèle A. qui parlait de confiance en elle par la photo a également fait cette remarque que j’aime beaucoup : cela « m’aide à oublier les problèmes de la vie ». Une séance photo peut en effet être appréhendée comme une parenthèse, une évasion.

Dans la photographie il y a tout un panel de genres, de styles, de cadres, d’ambiances possibles. On peut porter des vêtements de folie, on peut être maquillé ou coiffé différemment, on peut prendre un rôle autre que le sien, on peut jouer sur une expression… les possibilités sont infinies ! On peut presque être une personne différente à chaque fois, ne montrer que son romantisme sur une séance et celle d’après dévoiler une part plus sombre. Cela peut être une formidable façon de sortir du quotidien, ce qui fait parfois du bien.

 

Pour l’art

L’une des raisons pour lesquelles je me suis personnellement mise à poser : l’amour de l’art. J’ai grandi dans un milieu où l’art et la création occupent une place primordiale. J’ai transposé cet attrait dans ma propre vie, au point que vivre une vie sans création artistique ne m’intéresse pas du tout. J’ai essayé plusieurs formes d’expressions artistiques et avec l’écriture, la danse et le modeling je pense avoir trouvé celles qui me correspondent le mieux, celles pour lesquelles je suis productive et celles qui m’apportent du bonheur.

Poser pour l’art n’est pas une réponse que j’ai obtenue car je pense que c’est moins évident de ce côté-ci de l’objectif. C’est plus souvent le photographe qui est désigné comme étant l’artiste. Dans ma démarche personnelle d’appréhender le modeling je préfère me voir comme, certes, une matière utilisée par l’artiste, mais une matière bien vivante, participant activement à la réalisation de l’œuvre. Ainsi, le modeling apporte aussi une dimension créative, voire artistique, à sa vie.

 

Il y a beaucoup de raisons qui motivent les modèles amateur à poursuivre, et à mon sens elles sont toutes bonnes. Je ne suis personne pour juger. Le tout est peut-être simplement d’être honnête avec soi-même. C’est pour moi la condition sine qua non pour que poser devienne une vraie source d’enrichissement. En tout cas il n’y a certainement pas une seule raison de se lancer dans le modeling. Les cinq grandes catégories que je vous cite dans cet article sont en plus toutes plus ou moins liées.

 

Qu’est-ce qui vous pousserait à vous lancer dans le modeling ? Que rechercheriez-vous ?
Avez-vous des questions que vous aimeriez que j’aborde sur le sujet ?

 

Publié par

25 ans, diplômée d'un Master et Études Culturelles, passionnée par la mode et la diversité culturelle. Fashion kamikaze aguerrie et voyageuse rêveuse. ✨ Suivez-moi pour découvrir la mode sous un autre angle ! 👀

4 commentaires sur « Être modèle photo amateur, pour quoi faire ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s