Face à la caméra : je vous parle de mon expérience de modèle

 

Salut les bombes ! ❤
Il y a quelques mois déjà mon ami photographe Som Picture m’a invitée à tourner une vidéo pour sa chaîne Youtube. Dans cette vidéo, je parle de mon expérience de modèle : je résume mon parcours, je parle de mes motivations et de mes affinités avec l’univers photographique, je donne des pistes sur la définition de la mode et, enfin, je donne quelques conseils pour les débutant(e)s de n’importe quel côté de l’appareil.

J’avais envie de revenir sur cette vidéo et de parler de modeling ici, puisque cela fait partie de mes activités personnelles. Je vous laisse visionner la vidéo pour commencer :

Mannequin, modèle, quelle différence ?

Même si la frontière entre les deux est poreuse, il existe une distinction entre les termes de modèle et de mannequin. Pour être mannequin il faut généralement correspondre à un certain nombre de standards. Par exemple, être mannequin féminin classique implique de mesurer au minimum 172 cm et d’avoir des mensurations qui tournent autour du 85-60-85, pour être mannequin plus-size il faut avoir une taille de vêtement comprise entre le 42 et 46. Évidemment il existe des exceptions mais la plupart des mannequins rentrent dans des normes. Il s’agit aussi d’un métier et d’un emploi. Un mannequin va pouvoir être représenté dans une agence, ou bien éventuellement être free-lance (à noter : en France le statut de mannequin free-lance n’existe pas !). Il va être payé pour poser (pour une marque, pour un magazine, etc) ou défiler.

Un modèle ne travaille pas dans un cadre commercial, la démarche est purement artistique. Dans le cadre d’une collaboration, un modèle n’est pas payé et ne paie pas le photographe, il s’agit d’un contrat « poses contre photos ». Ce système profite aux deux partis. Cela permet aux photographes d’exprimer leur créativité, de réaliser des projets personnels et/ou de s’exercer. Le modèle peut y trouver également son compte de diverses manières : passion pour la photo, démarche artistique propre, envie d’avoir des photographies de soi, rendre service, etc.

SomPicture_cinema_lorelei_1
© Som Picture, juin 2018.

Pour devenir modèle on n’est pas obligé de rentrer dans des standards de beauté puisque la démarche n’est pas commerciale. Cela ne veut toutefois pas dire qu’un modèle n’a aucune chance d’en faire un métier. Tout dépend de ce que recherchent les clients/commanditaires. Inversement, un mannequin de profession peut très bien participer à des projets purement artistiques, sans contrepartie financière.

Comment et pourquoi j’ai commencé à être modèle ?

Me concernant, il y a beaucoup de raisons qui font que je suis devenue modèle. La première est directement liée à mon environnement familiale. Je suis une fille d’artistes, mes parents ont tous deux fait les Beaux-Arts. Je suis donc en contact avec l’art depuis ma naissance, et ce dans toutes les formes d’expression possibles : photo, peinture, dessin, cinéma, animation, théâtre, poésie, littérature, bande dessinée, graphisme, danse, musique, performances en tous genres, etc. Je m’y suis toujours intéressée et j’ai moi-même hérité d’une propension à vouloir faire de l’art.

Comme je l’explique dans la vidéo, l’envie de poser me vient aussi de ma passion pour la mode. J’ai commencé à m’intéresser aux magazines de mode durant mon adolescence. Je me suis nourrie des images des éditoriaux mode, j’ai commencé à reconnaître les mannequins et la patte des photographes. Je regardais aussi les clips de Lady Gaga, très esthétiques et très mode. L’addition de toutes ces images a fait naître en moi le désir d’en être.

sompicture_artem_lorelei
© Som Picture, avril 2018.

J’ai débuté véritablement avec ma professeure de danse, elle-même modèle et qui s’est décidée à passer de l’autre côté de l’appareil. On a débuté très modestement, puis on s’est améliorées chacune de notre côté. Elle en photographiant divers modèles et sujets et en affinant sa touche personnelle, moi en travaillant mes poses, en gagnant confiance et en posant pour d’autres photographes. Comme Nathalie et moi partageons une vision commune et/ou qui se complète de la mode, de l’art et de la photo, c’est avec elle que je pratique le plus mon activité de modèle. J’ai d’ailleurs partagé pas mal de nos séances ici, comme la princesse aux petits pois, la fièvre de l’argent et fashion football.

Mon parcours de modèle, débuté en 2014, n’est donc pas tout à fait le fruit du hasard. Peut-être que même sans avoir une passion pour la mode j’aurais rencontré Nathalie et fait des photos, mais les raisons auraient pu être différentes. Si je suis modèle aujourd’hui, c’est parce que j’ai une réelle envie de participer physiquement à des projets qui m’intéressent. De fil en aiguille, à force de poser, je reçois des propositions. C’est comme ça que mon activité a pu se développer.

SomPicture_home_lorelei
© Som Picture, mars 2018.

J’ai une vision du modeling qui m’est propre, je ne fais pas uniquement ça pour avoir des belles photographies de moi. Ce qui me motive c’est de mettre à profit mes « talents » pour aider des artistes à réaliser des images qu’ils ont en tête. J’ai de la chance car certains me font aussi confiance pour les mener dans mon propre univers. C’est très stimulant artistiquement et intellectuellement parlant.

 

Gagner de l’argent en posant est le dernier de mes soucis, j’en retire déjà tellement sur le plan personnel, c’est une passion. Toutefois, il ne s’agit pas d’en perdre non plus. Il est vrai que s’investir dans un projet artistique implique parfois des déplacements, des achats, du temps, etc. Si vous souhaitez devenir modèle il faudra savoir vous fixer des limites. D’ailleurs, en écrivant cet article je me demande si cela serait judicieux d’ouvrir une nouvelle rubrique sur le modeling. Il y a tellement de choses à dire et je suis ravie de partager mon expérience ! 🙂

Qu’en pensez-vous ? Souhaiteriez-vous d’autres articles sur cette thématique ?
Quels points aimeriez-vous que j’aborde/développe ?
Avez-vous déjà eu l’occasion de faire modèle ?

 


Photographe : Som Picture (Instagram – Youtube)

Publié par

24 ans, diplômée d'un Master et Études Culturelles, passionnée par la mode et la diversité culturelle. Fashion kamikaze aguerrie et voyageuse rêveuse. ✨ Suivez-moi pour découvrir la mode sous un autre angle ! 👀

5 commentaires sur « Face à la caméra : je vous parle de mon expérience de modèle »

  1. J’ai beaucoup apprécié la vidéo 👍🏼. Pour ma part j’ai eu envi d’en apprendre plus le concept de la mode !! Elle donne également une image plus.. « accessible » de ce milieu et peut aider certaines personnes à se lancer comme modèle ou photographe je pense.

    J’ai également ressenti toute ta sensibilité artistique et le regard émerveillé que tu as lorsque tu parles de vêtements et de papier glacé.

    J’adore 😍😍😍

    Aimé par 1 personne

  2. Hello,
    Très belle démarche. Je ne m’étais pas posé la question de la différence entre mannequin et modèle. Très clairement, Modèle me plait beaucoup plus que modèle. Comme toi, je suis fan de mode et de belles photos de mode, mais pas que. des photos qui présentent un univers avec la mode (ou plutôt le look) comme support.
    En tant que créatrice, ces différents univers m’inspirent aussi beaucoup.
    J’ai découvert un photographe BarthPhotographie, grace à la blogueuse, le Mag de Justine Je les suis tous les deux et j’adore.
    Bises et à bientôt pour de nouveau shooting

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s