Tree hugs : et si on câlinait les arbres ?

 

Salut les bombes ! ❤
On quitte un peu la mode pour parler d’un sujet que j’avais très envie d’aborder.

Bien qu’il s’agisse tout de même d’une tendance lifestyle, le tree hugging s’inscrit dans un mouvement qui se développe et qui vise à améliorer notre mode de vie, et surtout à opérer un véritable retour aux sources avec la nature.

 

Pourquoi câliner un arbre ?

L’arbre se prête parfaitement à une séance de câlins. Déjà il a la forme idéale pour combler l’espace entre ses bras. S’il est tout petit on peut l’enlacer avec les mains, et s’il est très grand on peut ouvrir grand les bras et se blottir contre lui. Les arbres sont aussi vivants, ce qui les rend plus sympathiques qu’un coussin ou un traversin.

Alors dans ce cas pourquoi ne pas câliner un être humain ? Tout simplement car tout le monde n’a pas envie de s’adonner à une séance de câlins sur demande. Quant aux animaux de compagnie, ils ne sont parfois pas réceptifs donc il est inutile de les forcer. L’arbre est sans doute l’être vivant sur Terre le plus disponible pour ça. A priori il n’y a aucun risque de l’étouffer ou de le blesser et il ne faut pas non plus négliger le fait que câliner les arbres permettrait de renouer le lien avec eux. Ces êtres sont indispensables à l’écosystème, et le sont tout autant pour nous.

glowbalfashion-treehugs-mathildelor
© Mathilde Lor : Web site – Instagram

Pouvons-nous imaginer un monde sans arbres ? L’arbre est connecté à la Terre par ses racines mais également à l’Univers par ses branches, c’est alors tout naturel qu’il occupe une place importante dans notre imaginaire collectif et dans la majorité des grands mythes (Yggdrasil, arbre-monde, arbre de la connaissance, arbre de la Bodhi, etc).

La tendance tree hug n’est pas un hasard, elle arrive à une période de l’Histoire où la planète s’épuise par la faute de l’activité humaine intensive, elle répond à notre déracinement. Enlacer un arbre permet de nous reconnecter avec la nature. Cela peut paraître naïf, mais ça peut être le début d’un changement de mode de vie, davantage respectueux. J’ai aussi ouïe dire que la pratique reboostait la confiance en soi. Câliner un arbre ne présente que des avantages, que ce soit pour son bien-être personnel ou celui de la nature.

On attend quoi pour s’y mettre ?

 

Comment pratiquer le tree hugging ?

Pour câliner un arbre, il faut déjà se rendre là où il en pousse, c’est-à-dire presque partout (normalement en tout cas). Dans les villages de campagne il y a forcément quelques places laissées aux arbres (sinon il va falloir écrire à la mairie), en ville il y a des parcs, et en-dehors les forêts, les champs, les plaines.

Ensuite il faut choisir son ou ses arbres. Là il faut laisser le feeling agir, si vous êtes attentif vous trouverez l’arbre qui vous parle le plus à ce moment-là. Observez l’écorce également, si vous êtes douillette choisissez plutôt un feuillu.

treehugs-loicloutz
© Focale Déclic : Instagram

L’arbre est vivant, il ne faut donc pas hésiter à lui parler en l’approchant, afin d’établir une connexion plus ressourçante encore. S’il ne vous répondra pas directement, il en sera sûrement très reconnaissant et vous transmettra ses bonnes ondes. Ensuite c’est câlins à volonté, voire bisous.

Mais il y a en réalité plusieurs façons de pratiquer le tree hugging, selon votre degré de timidité et vos besoins. Les cinq sens peuvent en effet être sollicités. Le plus évident est le toucher, par le câlin et la caresse, mais vous pouvez aussi utiliser votre odorat pour vous imprégner de leurs senteurs revigorantes (notamment celles des pins) et les toucher par un regard plein de tendresse. On y pense moins, mais on peut aussi se connecter aux arbres par le goût et l’ouïe. Sentir les odeurs d’un arbre peut par exemple vous rappeler le goût de ses fruits. Enfin, collez votre oreille au tronc d’un arbre et vous pourrez entendre la vie circuler.

 

Petit plus : si vous le pouvez photographiez-vous en plein câlin et postez la photo sur le site I Love Trees. La fondation s’engage à planter un nouvel arbre pour chaque tree hug immortalisé. 😉

 

On peut se sentir idiot de faire un câlin à un arbre si on est surpris en pleine action, mais avant d’oser pour de bon on peut déjà commencer par caresser, sentir et observer les arbres et plantes qui nous entourent, y compris ses plantes d’intérieur.

 

Et vous, comment renouez-vous avec la nature ?
Pratiquez-vous le tree hugging ?

 

Publié par

23 ans, étudiante en master Etudes Culturelles, passionnée par la mode et la diversité culturelle. Fashion kamikaze aguerrie et voyageuse rêveuse. ✨ Suivez-moi pour découvrir la mode sous un autre angle ! 👀

2 commentaires sur « Tree hugs : et si on câlinait les arbres ? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s