Fur : mon huile de fourrure

 

Salut les bombes ! ❤
Pour bien débuter ce mois de décembre, celui qui annonce la plongée dans l’hiver avant de retrouver le printemps l’année suivante, quoi de mieux que de s’occuper un peu de soi ? (D’autant plus que Noël est plutôt l’occasion de s’occuper des autres.)

Il se trouve que je suis adepte depuis quelques mois d’un produit de soin qui se prête à merveille à la saison, et que j’avais très envie de vous présenter : la fur oil de fur.

 

Le concept « fur » : entretenir sa fourrure

J’ai fait la découverte de ce produit en faisant des recherches sur les solutions possibles pour hydrater et assouplir les poils, que je trouve parfois rêches dans la zone des aisselles et du pubis. Il ne m’a pas fallu bien longtemps pour tomber sur la marque fur, qui propose une petite gamme de produits entièrement dédiée à la pilosité et à la peau.

fur-test-3

Le concept de cette marque américaine, fondée par deux sœurs qui ont constaté un manque d’attention envers cette zone anatomique, est un soin pour entretenir sa toison pubienne. D’où le petit nom de fur, signifiant fourrure. Par extension, même si de base ce sont les poils pubiens qui sont au cœur du concept de la marque, c’est la peau et la « fourrure » entière du corps, des pieds jusqu’à la pointe des cheveux, qui peuvent bénéficier de ces produits.

Ainsi fur oil, stubble cream, silk scrub et ingrown concentrate fur oil constituent une gamme pour adoucir vos poils, hydrater votre peau et prévenir des loils incarnés. Une ligne de produits réduite pour un maximum d’efficacité, c’est la promesse de fur.

 

J’ai testé la fur oil

C’est le produit signature de fur qui m’a interpellée et que j’ai tout de suite eu envie d’essayer. La fur oil est vendue comme une huile de soin à l’usage des poils pubiens, mais qui peut être utilisée sur toutes les zones du corps.

fur-test-2

Cette huile se présente dans un flacon à pipette et est composée exclusivement d’huiles : huiles de pépins de raisin, de jojoba, de sauge, de citron, de menthe poivrée, de camphrier, de citronnelle, de tea tree et de lavande. Aucun additif, c’est l’argument premier qui m’a confortée dans mon achat. L’huile de pépins de raisin apporte des vitamines E et D qui hydratent la peau, l’huile de sauge possède des propriétés antibactériennes et l’huile de tea tree élimine l’excès de sébum parfois responsable des poils incarnés. La fur oil s’impose donc comme le soin idéal pour garder une belle toison, mais aussi pour soigner la peau martyrisée par épilations et rasages.

Pour l’appliquer, rien de plus simple ! Il suffit de déposer généreusement de l’huile à l’aide de la pipette sur la zone souhaitée, et de masser aux doigts pour faire pénétrer le soin dans la peau et les poils. Une odeur étrange mais pas désagréable se dégage du produit. La fur oil laisse une petite pellicule grasse sur la peau mais qui finit par disparaître complètement sans nettoyage (je vous conseille cependant de l’utiliser le soir avant d’aller dormir pour être sûr).

 

Mon avis

Ce produit assez insolite m’a conquise de la même façon qu’il a conquis Emma Watson (oui, l’actrice en est folle) ! Je l’avais acheté en premier lieu pour faire de ma toison pubienne un buisson soyeux (si j’avais su que je parlerais de cette partie de mon anatomie ici !), et les résultats sont très concluants. Il faut plusieurs applications pour ressentir une réelle différence mais ça vaut le coup. Les poils deviennent plus souples et doux, ce qui est fort agréable !

fur-test-1

Constatant cet effet, je me suis aussi mise à l’utiliser pour entretenir mes aisselles. Depuis quelques semaines je l’utilise également en remplacement de la crème hydratante pour le visage, et ça marche très bien ! En comparaison avec les zones intimes, le visage absorbe d’ailleurs très bien la fur oil, ce qui est très pratique. Une fois appliquée sur les zones choisies, on peut froisser les pointes de ses cheveux pour rentabiliser au maximum l’huile. Enfin, j’ai commencé à l’utiliser sur mes mollets. Vous l’aurez compris, cet élixir pour fourrure est devenu un pilier de ma routine beauté.

Tout est pour me plaire : concept, ingrédients sains, non testé sur les animaux, design de la bouteille très épuré, durabilité (il ne s’épuise pas si rapidement que ça, même utilisé quasi quotidiennement) et efficacité.

Le seul petit bémol que je retiens est qu’il n’empêche pas totalement la formation de poils incarnés. Toutefois, il existe une huile plus concentrée pour répondre à ce problème, et je pense la tester prochainement en complément.

 

Concernant le prix, ce n’est pas donné, mais au vue de tous ses points positifs, je trouve le rapport qualité/prix très bon. En comptant les frais de port pour la fur oil de 75mL seule, cela revient à une cinquantaine d’euros sur le e-shop de fur.

Je crois qu’à présent vous savez tout ce qu’il faut savoir sur la fur oil ! 😉

 

Aviez-vous déjà entendu parler de Fur ?
Faites-vous quelque chose pour prendre soin de votre peau après épilation/rasage ?

 

Publié par

23 ans, étudiante en master Etudes Culturelles, passionnée par la mode et la diversité culturelle. Fashion kamikaze aguerrie et voyageuse rêveuse. ✨ Suivez-moi pour découvrir la mode sous un autre angle ! 👀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s