Longchamp fête ses 70 ans : retour sur ses légendes

 

Longchamp souffle cette année ses 70 bougies. Un anniversaire synonyme d’une success story familiale qui commence en 1948 et qui se poursuit aujourd’hui avec le développement du prêt-à-porter. Pour en arriver là, la famille Cassegrain a su miser dès le début sur les bonnes pièces, et plus tard sur les visages les plus en vogue, de Kate Moss à Kendall Jenner. Retour sur ce qui a fait la légende de Longchamp, mot qui lui sied d’autant plus que l’un de ses sacs iconiques se nomme justement Légende.

longchamp-planetbag
Le cheval au galop comme logo.

 

Pipes et maroquinerie pour voyage première classe

Longchamp, on peut dire que ça commence par une histoire de tabac. La maison s’est en effet rapidement illustrée pour ses pipes gainées en cuir, véritable petit snobisme. Outre les pipes, Jean Cassegrain, le fondateur, propose également des étuis à cigarettes et de la petite maroquinerie comme des pochettes à passeport.

longchamp-pipe

Chaque objet est fabriqué avec le plus grand soin. A l’époque, la production se fait par la famille elle-même dans un atelier. Le fils de Jean Cassegrain, Philippe, y participe également dès 11 ans, et le suit dans ses voyages autour du globe. C’est ainsi que la marque glisse vers la bagagerie.

longchamp-bags

Dans les années 60 ils ouvrent une boutique dans l’aéroport d’Orly, invitant à l’évasion et au cosmopolitisme, une sorte de mantra qui incarne l’esprit Longchamp. La marque est alors déjà bien lancée, dans un élan qui se confond avec celui du cheval de son logo. Ce dernier a été dessiné par l’illustrateur Turenne Chevallereau et a été choisi en raison de l’hippodrome de Longchamp, qui était sur le chemin de Jean Cassegrain pour se rendre aux ateliers. C’est aussi comme ça que le nom de la maison sera trouvé. Ce cheval de course marquera le rabat de cuir du célèbre Pliage.

 

Le Pliage : quand le sac devient origami

C’est la grande star de la maison française, et pourtant son prix se situe en-dessous de la barre des 100€. Le Pliage s’est affiché dans les années 90 puis à la jonction des décennies 2000’s et 2010’s comme le it-bag incontournable, s’écoulant à 2 millions d’exemplaires par an. Il est porté par les collégiennes et lycéennes comme les grand-mères et trentenaires. Un sac qui convient à chaque moment de la vie, et qui se décline sous plusieurs couleurs et formes pour toucher un public également masculin.

Sa particularité ? La possibilité de le plier pour qu’il prenne le moins de place possible une fois rangé. Un système inspiré de l’origami qui séduit pour son ludisme.

longchamp-pliage
A gauche, le Pliage lorsqu’il est plié. A droite, le modèle Planète au format mini.

L’histoire de ce sac remonte aux années 70, alors que Philippe Cassegrain découvre la matière nylon et la possibilité de l’utiliser. Il imagine une toile de nylon pour créer des bagages légers et pratiques. Le premier prototype se plie en quatre mais ne convainc pas son créateur. Il faudra attendre 1993 pour que le Pliage trouve sa forme trapézoïdale. Il naît ainsi dans une décennie qui voit une autre icône de la mode briller : Kate Moss.

 

La consécration : Kate Moss, l’égérie en or

Dans les années 2000, Longchamp a besoin d’un coup de jeune. Ce nouveau souffle, la maison va le retrouver grâce à une égérie nommée Kate Moss. L’histoire entre les deux débute en 2006, peu après le scandale des images du top model en pleine consommation de cocaïne. Alors que certains lui tournent le dos, le maroquinier n’a pas froid aux yeux. A raison, puisque son chiffre d’affaires grimpe de 23% en 2010 suite à la sortie d’une collection réalisée en collaboration avec Kate.

longchamp-by-katemoss

C’est ainsi qu’est créé le Gloucester, un sac polochon tout en cuir et à l’allure rock n’ roll. Un sac culte qui se déclinera en divers coloris au cours des saisons suivantes. Les pièces Longchamp by Kate Moss partent comme des petits pains et apportent la dose de sexyness qui manquait sans doute à la maison.

Aujourd’hui elle est en pleine expansion et s’attache désormais au développement de sa ligne de prêt-à-porter, s’alliant cette fois-ci à Kendall Jenner, l’une des tops du moment. Pour ses 70 ans, Longchamp a ainsi eu droit à son premier défilé à la Fashion Week de New York, présentant une collection Spring/Summer 2019 très rock avec profusion de franges. La touche de Kate Moss n’est jamais loin, et l’aventure familiale n’est pas prête de s’éteindre.

 

Personnellement, je suis une grande fan de cette marque, ainsi que de Kate Moss comme vous pouvez vous en apercevoir sans doute sur mes photos (j’ai eu la chance de trouver le Gloucester d’occasion à un prix dérisoire). ^^
Je ne pouvais donc pas rater l’opportunité de célébrer les 70 ans de la marque, comme je l’ai fait l’an dernier pour Dior.

longchamp-katemoss-rock

 

Pull – Monoprix
Pantalon – Bershka
Ceinture en cuir vegan – Asos
Chapeau – boutique de Séoul

Sac – Longchamp by Kate Moss

 

Connaissiez-vous l’histoire de Longchamp ?
Que vous inspire cette marque ?

 


Principales sources : site web de Longchamp.

Publié par

23 ans, étudiante en master Etudes Culturelles, passionnée par la mode et la diversité culturelle. Fashion kamikaze aguerrie et voyageuse rêveuse. ✨ Suivez-moi pour découvrir la mode sous un autre angle ! 👀

4 commentaires sur « Longchamp fête ses 70 ans : retour sur ses légendes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s