Ma « Vogue Experience », mannequin d’un jour et custom street

 

Salut les bombes ! ❤
Si vous me suivez sur Instagram vous savez peut-être déjà que je suis allée à la Vogue Experience samedi dernier. Cet événement est organisé par Vogue Paris, et il s’agissait de la première édition. J’étais tombée dessus plus tôt dans l’année et je n’ai pas voulu manquer l’occasion, j’ai donc pris mon billet !

Je m’excuse pour la qualité de certaines photos, mon appareil n’aime pas les intérieurs, même quand il s’agit d’un lieu somptueux. La Vogue Experience s’est produite au sein de l’Hôtel du Duc à Paris, très bel écrin pour accueillir les douze ateliers, représentés chacun par une marque.

vogue-experience-2018
Vogue Paris affiche partout sa connectivité.

La Vogue Expérience

L’événement consiste en douze ateliers répartis sur deux étages de l’Hôtel du Duc. Douze ateliers pour douze marques partenaires. Ainsi il y avait :

Beauté :

  • Hair Styling – René Furtener : consultation capillaire approfondie et leçon d’hairstylism ;
  • L’atelier Hair Styling – Dyson Hair : diagnostic cheveux, conseils séchage et réalisation d’un hairstyle avec le Dyson Supersonic ;
  • La make-up station – Nyx : look beauté de pro en 10 minutes et conseils en maquillage haut en couleurs ;

  • L’atelier lips – Guerlain : découverte de la customisation du rouge Guerlain, workshop flatlay et photomaton ;
  • La consultation skincare – Liérac : nettoyage de la peau, conseils et modelage détox sur-mesure.

Mode :

  • L’atelier collants – Dim : cours autour du collant Dim, son histoire, comment l’enfiler et des conseils pour le porter ;
  • Les masterclass mode – Vestiaire Collective : mini conférences sur la contrefaçon et le vintage ;
  • Le workshop mode – Galeries Lafayette : mini conférences sur les tendances et les basiques ;
  • Le shooting d’une cover Vogue – Leica : shooting photo entouré de professionnels qui nous aident à trouver le bon angle pour une cover Vogue digne d’une top.

Custom :

  • L’atelier sneakers – Nike : découverte des dernières créations de la marque en l’honneur de la femme et customisation de ses Nike ;
  • Le tailor shop – Levi’s : personnalisation de notre pièce Levi’s.

Lifestyle :

  • Bar à thé – Ladurée : découverte sensorielle des thés et dégustation.

 

vogue-experience-2018-hotelduduc

 

En trois heures il est impossible de tout faire, et Vogue avait prévenu en annonçant la possibilité de ne participer qu’à trois ateliers. Finalement, j’ai eu beaucoup de chance et j’ai pu en faire quatre, en plus de petits passages furtifs pour en observer d’autres.

Je vous raconte ce que j’y ai fait !

 

Moment street obligé chez Nike

C’est l’atelier que je voulais absolument faire ! Je suis une sneakers addict, doublée d’une Nike addict, alors je ne pouvais vraiment pas en faire l’impasse.

vogue-experience-2018-nike-levis

Déjà j’ai adoré comment le pop-up avait été aménagé. On arrive face à un Swoosh (le logo à la virgule) géant fait de lacets bleus, une installation presque oeuvre d’art, et à un stand sur lequel est posé la Blazer Low (star Nike du moment) customisée d’un grand logo Vogue Paris.

Première étape chez Nike, la box à sneakers qui offre une vision à 360° sur : les icônes maison, la gamme féminine lancée par Nike cette année, la Blazer, mais aussi la prochaine collection et les tendances du moment, comme les modèles à logo XXL.

vogue-experience-2018-nike
La box Nike vue de l’extérieur (pour en voir l’intérieur, voir mes stories à la une sur Insta).

Seconde étape, l’atelier de custom ! Et j’avais tout prévu en amenant avec moi mes Air Force Mid immaculées, une toile blanche pour le travail des artistes. Je développerai et montrerai le résultat dans un prochain article, ici je vais plutôt parler des plus et des moins de cette activité.

Le bémol c’était le choix restreint de motifs et la limite à deux (trois grand max). Une règle tout de même compréhensible, vue l’afflux de personnes attendues. D’ailleurs, j’ai eu de la chance et suis arrivée dans les trois premières à se faire customiser sa paire.

 

Bibi en couv’ de Vogue

Après ça je me suis donc dirigée vers le second stand qui m’intéressait le plus, le shooting ! Je lis assidûment Vogue depuis presque dix ans maintenant, et j’avoue avoir fantasmé maintes fois d’être en couverture de cette Bible mode.

Atelier très couru, mais là encore je crois ne pas avoir trop attendu par rapport à d’autres qui m’ont suivie. Une demi-heure de fil d’attente et me voilà dans un mini-studio improvisé (avec du matériel de pro tout de même).

Vogue annonce dans son programme que le photographe Morgan Roudaut est un pro renommé qui a travaillé aux côtés d’Hedi Slimane. Il saurait aussi guider les mannequins en herbe, toujours selon Vogue.

Promesse tenue ! Le photographe repère ma boucle d’oreille pendante et me suggère un portrait de trois-quarts. Son assistant-technicien me dégage les cheveux et c’est parti pour un shooting éclair ! Je commence à être habituée à poser, avec plusieurs shootings amateurs au compteur (comme le dernier que j’ai posté sur le blog), je n’ai donc pas eu une once d’anxiété malgré l’agitation autour. Je me suis surprise moi-même, cela dit !

En tout cas le résultat est là, j’ai une super photo de moi en cover girl Vogue ! Plutôt cool, non ? 🙂

vogue-experience-2018-leica-covergirl

 

Flânerie parmi les ateliers

Après avoir réalisé mes deux favoris de l’event, j’ai pu profiter un peu de l’ambiance et même m’octroyer une pause chez Ladurée. Mais d’abord, à côté du studio Leica je suis allée jeter un œil sur les créations Levi’s.

vogue-experience-2018-levis
On adore la veste en denim by Justice ! (Petit clin d’œil à un ami.)

Après ça je suis descendue à l’étage du dessous. Il y avait tellement foule que je ne pensais pas réussir à participer à autre chose et je croyais ma journée finie. Je suis donc allée au salon de thé Ladurée pour découvrir avec l’odorat leur gamme de thés gourmands, avant de choisir lequel j’allais déguster. C’est le fleur de cerisier que j’ai goûté avec mes papilles, accompagné d’une guimauve pistache. Un régal !

vogue-experience-2018-breaktime

Après ce break minute, je me suis dirigée vers le photobooth Vogue Experience pour immortaliser l’instant. Ensuite, petit passage chez Guerlain pour looker leur nouveau concept de customisation de boîtier à rouge à lèvres.

vogue-experience-2018-guerlain

vogue-experience-2018-guerlain-pink

Je suis aussi passée par Dim pour regarder les looks imaginés par la rédaction du magazine. Des silhouettes Vogue Paris tout craché, mais pas de quoi casser les pattes d’un canard selon moi. Dans l’ensemble ça restait classique et j’avais l’impression que c’était la même tenue dupliquée avec des collants différents, j’aurais préféré des looks un peu plus inattendus.

 

Chouchoutage final

Il me restait un peu moins d’une heure et j’avais envie de me faire chouchouter un peu. Ce n’est pas tous les jours qu’on s’occupe de mes cheveux, j’ai donc fait la queue chez Dyson Hair, et là encore gros coup de bol. Le coiffeur commence à compter et m’annonce que je serai la dernière à passer. Ouf !

vogue-experience-2018-dysonhair

vogue-experience-2018-dysonchignonUne représentante de Dyson Hair m’a fait un diagnostic cheveux et m’a donné des conseils pour les sécher. Puis il y a eu la présentation du produit, le Dyson Supersonic, et elle m’a vraiment donné envie de me procurer ce sèche-cheveux. Un peu trop cher pour ma bourse toutefois, tant pis je passe mon tour (environ 400€).

En tout cas j’ai pu le tester le temps d’une coiffure sous les gestes d’un pro. Malgré le stress perçu (ils ont enchaîné les hairstyles durant 3 heures), il m’a fait un joli chignon un peu défait, ce que j’avais demandé. De quoi finir mon expérience Vogue en beauté.

Il y avait aussi une séance de dédicaces par Emmanuelle Alt, la rédactrice en chef, je l’ai aperçue mais j’ai décidé de sortir. Je ne suis pas trop adepte de ce genre de trucs.

 

Bilan et mot de la fin

À mon retour au vestiaire, les hôtes (des beaux jeunes hommes semblant sortir du Vogue Hommes, sûrement choisis sur casting) m’ont tendu un tote bag logotypé contenant des goodies. Une pensée sur les déchets (j’ai lu le livre Zéro Déchets) m’a traversé l’esprit mais j’ai tout de même accepté le cadeau.

vogue-experience-2018-goodies

Bon, je ne le regrette pas, une bonne partie du contenu m’a ravie. Ce que j’ai adoré, ce sont les lacets Nike (on ne se refait pas), les petits écussons à l’effigie de Paris et les post-its Vogue Paris (je suis une fan de listes). Le sachet de thé Ladurée est aussi très sympa, ainsi que les collants Dim, qui vont remplacer mon vieux collant qui commençait à me lâcher. Pour ce qui est du pin’s Guerlain, rien de ouf.

Enfin, il y a les photos prises aux photomatons et mon tirage de couverture, des super souvenirs. 😉

vogue-experience-2018-photos

J’ai vraiment passé un super moment durant cette matinée. Si Vogue réitère, je m’y rendrai certainement à nouveau, et pourquoi pas avec des amies cette fois-ci.

 

Le concept de Vogue Expérience vous attire-t-il ?
Quelles activités auriez-vous aimé faire ? 😉

 

Publié par

23 ans, étudiante en master Etudes Culturelles, passionnée par la mode et la diversité culturelle. Fashion kamikaze aguerrie et voyageuse rêveuse. ✨ Suivez-moi pour découvrir la mode sous un autre angle ! 👀

4 commentaires sur « Ma « Vogue Experience », mannequin d’un jour et custom street »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s