Fashion Week Fall/Winter 2017-2018, Acte II : Londres électrise

La Fashion Week de Londres reste fidèle à elle-même, apportant son lot de tendances excentriques et originales.


Les imprimés

Tartan : l’imprimé venu des Highlands se retrouve dans toutes les teintes.

 

 

Damier : les carreaux seront définitivement LE motif tendance à ne pas louper l’hiver prochain.

 

 

Rayures : on s’inspire des lignes verticales des colonnes de Buren pour un look graphique.

 

 

Arlequin : on adopte le look carnavalesque avec des losanges de toutes les couleurs ou dans une version plus discrète en bicolore.

 

 

Patchwork : une autre manière d’exprimer son côté festif.

 

 


Les matières

Le denim : la toile jean se porte brut ou bleached, dans des coupes qui se veulent plutôt amples, un brin androgyne.

 

 

Plissé soleil : le must de la saison sera de l’adopter sur une jupe bi-matière.

 

 

La transparence : à porter en superposition pour les plus frileuses, à même la peau pour les plus téméraires.

 

 

Silver fever : ambiance disco ou futuriste à coup de sequins ou de lamé argent.

 

 


Les proportions

Asymétrie : cette saison on se laisse tenter par les effets d’asymétrie sur les jambes.

 

 

Les manches bouffantes : une nouvelle preuve que c’est sur les manches qu’il faudra parier, avec ce florilège de blouses et robes à manches ultra gonflées.

 

 


Les pièces

Le statement coat : qui dit hiver dit manteau, et selon les défilés londoniens c’est sur un manteau qui en jette qu’il faudra investir ; imprimé bovin, entièrement matelassé, rose Barbie…, pourvu qu’on rêve de vous le piquer (ou de le brûler).

 

 

L’écharpe ou le snood : la mode nous veut aussi du bien, alors on n’hésite pas à s’enrouler dans une bonne grosse écharpe ou dans un snood tout doux.

 

 

Ceinturée : qu’elle soit longue, large ou nouée, on souligne sa taille à l’aide d’une ceinture qu’on remarque.

 

 


Les détails

Col à volants : pour un port de tête royal, on opte pour le col volanté, soit la version 2017 de la fraise portée fin XVIème.

 

 

Patchwork subtil : une alternative au patchwork un peu too much, avec un imprimé ou une couleur qui apporte une note d’originalité.

 

 

Noué : la super idée pour booster un look basique ; nouer son pull comme une sorte de châle autour de ses épaules, de son buste ou de sa taille.

 

 


Prochaine étape ; Milan.



Crédit photos : madamelefigrao.com et marieclaire.com

Publié par

23 ans, étudiante en master Etudes Culturelles, passionnée par la mode et la diversité culturelle. Fashion kamikaze aguerrie et voyageuse rêveuse. ✨ Suivez-moi pour découvrir la mode sous un autre angle ! 👀

Un commentaire sur « Fashion Week Fall/Winter 2017-2018, Acte II : Londres électrise »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s