Confessions sur l’oreiller : tendance sleepwear

 

Je n’ai jamais été fan du groupe One Direction, j’étais même de ceux qui se moquaient de ce boys band (notez que j’écoute quelques boys bands coréen, allez comprendre pourquoi tant de haine). Tout ça pour au final avoir un véritable coup de cœur pour ce morceau de Zayn Malik, ancien One Direction, et pour son clip visuellement enjôleur.

Objectif dress code Saint-Valentin

Le morceau sort deux semaines avant la Saint Valentin, histoire de nous mettre déjà in the mood for love. On a donc la BO de la St. Val 2016, reste à trouver le bon look pour retrouver son conjoint/fiancé/planQ. Pour celles qui resteront chez elles à pleurer dans des mouchoirs déjà dégoulinant en se retapant l’intégral de Sex and the City, ou celles qui au contraire pleureront de rire avec leur bande de filles célib et heureuses (ou qui en ont juste rien à f* des Valentin), c’est aussi pour vous.

Car en effet, le dress code parfait pour la Saint Valentin est aussi l’une des grosses tendances de l’année (de l’été en fait, mais c’est toujours mieux quand ça dure plus longtemps). Alors de quoi s’agit-il ? du léopard ? du transparent ? de la résille ?

Et bien non, si vous voulez éviter de faire fuir votre amoureux on va éviter la résille et le choker SM (quoique ?). Quant à l’imprimé félin, c’est du déjà vu en atout séduction. La transparence ferait déjà plus l’affaire, mais c’est une autre tendance phare de l’été qui fera l’effet d’une bombe. Alors, vous voulez savoir ? Vous n’en pouvez plus de ce suspense insoutenable ? (D’accord, c’est écrit dans le titre, mais faites comme si vous aviez déjà oublié.)

BTS
« In the Mood for Love »

J’ai élu à l’unanimité le dress code de la St. Val’ 2016 ; le pyjama ! (garanti 50% guimauve, 50% phéromones).

Là, chères lectrices, vous êtes certainement sur le Q et vous vous demandez si j’avais bien mes lunettes lorsque j’ai tapé ces quelques lettres qui font aussi peur que celles du jogging une fois assemblées dans cet ordre. Question crédibilité fashion, le pyjama sonne faux.

Si je vous dis sleepwear, ça va mieux ? OK, on peut reprendre son souffle alors, on retourne se pelotonner dans ses couettes si on veut, et on rentre dans le vif du sujet.

La tendance sleepwear

Tendance du printemps-été 2016, le sleepwear, avec ses collègues les tendances slip dress et lingerie, se porte aussi bien en extérieur (même mieux) qu’en intérieur. Du coup, vous pourrez porter exactement la même tenue pour rester chez vous que pour sortir avec votre moitié ou votre bande de potes le jour de la Saint Valentin. Dans tous les cas, vous serez à la mode avec une demi-saison d’avance.

Alors, le sleepwear, qu’est-ce que c’est ? En gros c’est votre pyjama informe propulsé dans les 2010’s, après un bon peeling (le lifting c’est démodé). C’est en effet une tendance qui devient récurrente sur les podiums des défilés, bien qu’elle soit encore peu portée par le commun des mortels. Il est pourtant plus facile à porter qu’on peut l’imaginer.

Il ne s’agit en effet pas de sortir avec votre pyjama sur le Q (je parle beaucoup de Q dans cet article ou c’est moi ?), mais de vous en procurer un destiné à être porté dans la rue sans que ça ait l’air totalement d’un vêtement de plumard. Comme ceux ci-dessous :

 

 

 

Petit point d’Histoire du pyjama

« Pyjama » vient de l’hindi « pajama », qui signifie « vêtement de jambe », il désignait à la base un pantalon ample. Si le pyjama classique est composé d’un tel pantalon, pour nous occidentaux contemporains, il s’agit d’un ensemble pantalon et chemise destiné à être porté pour roupiller.

Le pyjama est souvent vu comme une tenue pas forcément jolie, l’accent étant d’avantage porté sur le confort qu’il procure. Toutefois, depuis quelques années, sous-vêtements, vêtements d’intérieur et vêtements de nuit sortent le bout de leur téton (on change de position anatomique), et osent sortir dans la rue.

La tendance devient récurrente depuis 2011/2012, et après quelques années timides et une petite absence en 2015 au rang des tendances, elle revient en force cette année, et en bonne compagnie. Épaulée par les tendances lingerie, nuisette et slip dress, la tendance sleepwear s’immiscera très certainement dans nos dressings d’ici l’été prochain.

Mais plus qu’une sortie de lit exceptionnelle, il s’agit là plus d’un retour aux sources. Le pyjama était en effet dans sa fonction première destiné aux femmes comme vêtement de plage dans les années 20, sous l’impulsion de QQ, pardon, Coco Chanel.

Il devient au fil des décennies un vêtement d’intérieur, puis plus précisément un vêtement de nuit. Pas loin d’un siècle plus tard, il retourne à ses origines et redevient à la mode. La boucle est bouclée.

Maintenant que nous voilà moins cons (et cette fois je ne parle pas d’une partie de l’anatomie), comment on porte le pyjama pour avoir la classe universelle en 2016 ?

Déjà on évite de dire pyjama à tout bout de champs comme je le fais depuis le début de cet article. La mode ça marche aussi pour les mots, du coup pour parler bien on dit à ses copines qu’on a décidé de sortir en sleepwear (oui, pyjama ne rime pas vraiment avec sexy). Maintenant que vous avez le parlé torride, on va pouvoir y aller, à cette soirée de Saint-Valentin, ou presque.

D&G_ss16
Silhouette du défilé Dolce & Gabbana.

Sleepwear, mode d’emploi

D’abord, on choisit son underwear (sous-vêtements). Le soutien-gorge tendance du moment est le soutif triangles sans armatures. Comme il est sans armatures, il siéra plus à des poitrines menues. Pour les poitrines plus opulentes, un joli ensemble de dentelle noire saura combler votre amant(e). Et pourquoi ne pas jouer la surprise du porte-jarretelles ?

Ce dernier passera presque inaperçu sous un pantalon ample et fluide. On choisira en effet un bas sleepwear qui ne colle pas à la peau, l’idée étant quand même de retrouver le confort d’un véritable pyjama.

Pour la coupe, on choisit quelque chose de classique ; une chemise longue et fluide avec un joli col smoking, et un bas tout aussi fluide (ou bien seulement le bas). Le haut doit toutefois être bien taillé, et ajusté aux épaules. Une belle coupe est la première chose qu’il faut chercher avant le reste.

Le style se joue également sur les matières, qu’il faut bien choisir. Il ne s’agit (surtout) pas de sortir avec sur le Q un bas de pyjama molletonné, ou encore pire, celui dont la soie est toute tachée. On choisit donc une belle matière satinée, qui ressemble au plus près à de la soie, voire pourquoi pas un beau cachemire. Il fait quand même froid en février (de l’importance de porter des bas en-dessous même si on n’a pas prévu de passer l’after à deux sur l’oreiller).

Passons coloris et motifs maintenant. Le défilé Loewe propose un ensemble uni, mais on préférera tout de même un pyjama de ville à imprimés ; des fleurs comme chez Dolce & Gabbana ou des rayures comme chez Alexander Wang. Plus discrets ; des délicates broderies comme vues dans les collections Gucci ou Etro.

etro_ss16
La preuve que le pyjama peut être sexy (Etro).

Pour le total look pyjama imprimé, on accessoirisera avec de jolis talons hauts ou des chaussures de ville plates (genre richelieus), une pochette et des bijoux délicats, surtout pas bling-bling (non au diadème vu chez Dolce & Gabbana).

En revanche si vous choisissez le bas de pyjama à associer avec d’autres vêtements moins sleepwear, un pantalon uni blanc, ou noir, sera une alternative très chic et légèrement sportswear.

Stella Mc Cartney fait partie des créatrices de mode les plus habiles dans ce domaine-là, vous pourrez donc vous en inspirer en portant un pantalon fluide avec une veste de smoking et des baskets chics.

On peut aussi porter un ensemble avec la chemise ouverte sur un joli body ou une brassière, comme sur le podium d’Etro. Pour finir, on n’oublie pas de se couvrir pour sortir, s’il fait frisquet, avec une veste cintrée.

stellamccartney_ss16
Le sleepwear devient sportswear chez Stella McCartney.

Le look pyjama aura, en plus de vous mettre à l’aise, l’avantage d’envoyer des messages subliminaux à votre partenaire de Saint Valentin. Il évoquera la possibilité d’une nuitée si affinités et de câlins sur l’oreiller, et ça, il faut le dire, c’est top !

Si un homme tombe sur cet article, sachez que la tendance est unisexe ! Un bas sleepwear uni fluide se mariera très bien avec votre chemise fétiche, votre Q mis en valeur en prime (à propos de Q, un article super sur la Question).

Pour les frileuses de cette tendance qui peut faire peur, surtout quand on mesure moins d’un mètre soixante-dix, les tendances conjointes du sleepwear feront tout aussi bien l’affaire. Vous pourrez succomber (pour les plus audacieuses) à la tendance nuisette, soit l’équivalent ultra-sexy du pyjama, en associant une nuisette longue à un beau manteau tout doux, comme l’a fait Marc Jacobs pour Louis Vuitton en 2013. Ou alors pour être doublement tendance on optera pour un mix ; lingerie et transparence, en laissant apparaître son joli soutien-gorge sous une blouse légèrement transparente.


Le principal étant quand même d’être plus à l’aise que véritablement tendance, c’est vous qui aurez le dernier mot. Vous voilà donc prête, que vous suiviez mes suggestions ou non ! Vous n’avez plus qu’à commander ou à filer dans votre centre commercial !

Désolée de me servir de cet événement absolument pas commercial pour poster cet article (en vrai c’était une totale coïncidence, c’est le titre de la musique qui m’a donnée l’envie absolue de trouver une excuse pour pouvoir la glisser sur mon blog).

Et bien sûr que vous pouvez vous saper en sleepwear même quand c’est pas le 14 février, profitez-en, c’est à la mode au moins jusqu’à la fin de la décennie (oui, je suis aussi devin en fait).

Bonne Saint Valou ! French kiss et amour ! ❤



Crédit photos : tirées de Vogue Paris et du site des marques.

Publié par

23 ans, étudiante en master Etudes Culturelles, passionnée par la mode et la diversité culturelle. Fashion kamikaze aguerrie et voyageuse rêveuse. ✨ Suivez-moi pour découvrir la mode sous un autre angle ! 👀

6 commentaires sur « Confessions sur l’oreiller : tendance sleepwear »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s